Cabinet d'ostéopathie Morgane Bataille à Saint Soupplets

Grâce à notre partenariat un tarif préférentiel sera accordé aux licenciés de notre association
lines_

 

Jigoro KANO, jeune japonais, était petit et chétif tant et si bien que ses camarades se moquaient de lui en permanence. De santé fragile, il décida de s'adonner au sport pour se développer le corps. Ce fut d'abord la gymnastique et le base-ball, puis le jujitsu à l'âge de 17 ans au moment de son entrée à l'université de lettres. Jigoro KANO se rendait au dojo tous les jours. Les entraînements étaient très rudes et il en revenait souvent couvert d'ecchymoses et d'égratignures. Mais jamais il ne se serait plaint. Il devint plus fort et résistant, mais restait petit et léger. Aussi essayait-il de bien étudier les autres pratiquants sur leurs techniques et leurs déplacements afin de mettre au point des techniques lui permettant de les vaincre. Ainsi, parvint-il, après l'avoir bien observé, à projeter de façon spectaculaire un élève de près de 90 kilos à l'aide d'une technique qu'il venait de mettre au point.


Esprit excessivement brillant, il proposa une synthèse de toutes les techniques qu'il avait pu étudier dans les écoles et dans les ouvrages en s'appuyant sur le principe SEIRIOKU ZENYO : minimum d'énergie, maximum d'efficacité ou utilisation efficace de l'énergie, tout en développant l'idée que le judo, qu'il venait de créer, dépassait largement le plan physique et pouvait être un fantastique moyen de développement moral pour l'individu d'abord, pour la société tout entière ensuite.


Il créa en 1882, alors qu'il avait 22 ans, sa propre école, le Kodokan, comptant au début une dizaine de disciples. Du fait de l'efficacité de ses combattants, la réputation de l'école ne tarda pas à se propager.



 Le Kodokan

ou

Ecole pour l'étude de la Voie

Jigoro KANO, pénétré de tradition mais innovateur, intègre et idéaliste, habile, soucieux avant tout d'éducation et de progrès moral, mourut en 1938, après avoir, avec l'aide de ses disciples, fait connaître et développé le judo dans le monde entier.



 Pourquoi faire du judo ?


Parce que le judo suppose le développement d'importantes ressources physiques, aussi bien musculaires que cardio-vasculaires. Il entretient par ailleurs une importante souplesse et développe le sens de l'équilibre. Il s'adresse à tous les publics et est recommandé pour les enfants à l'unanimité par les pédiatres.

Parce que le judo suppose la recherche du meilleur emploi de l’énergie physique et mentale. Ce principe suggère l’application à tout problème de la solution la plus pertinente : agir juste au bon moment, utiliser la force et les intentions du partenaire contre lui-même. Il incite à une recherche constante et dynamique de perfection.

Parce que le judo repose sur des valeurs morales très fortes (Le code moral) que le judoka se doit d'appliquer au dojo, mais aussi dans sa vie quotidienne. Tel était le souhait de Jigoro KANO ; le judo, au-delà des combattants, devait former des hommes.

Portrait-Jigoro-Kano_by_PYAP.jpg
JIGORO KANO
lines_
ce site a été créé sur www.quomodo.com